Informations annexes au site

Economiser l'eau

Récupérateurs d'eau de pluie

Et si vous installiez un récupérateur d'eau de pluie ? Saint-Nazaire agglo prend en charge une partie de votre facture. Une aide d'un montant de 50 € est attribuée pour tout achat d'un récupérateur neuf d'au moins 300 litres. 

Si le récupérateur coûte moins de 50€, l'Agglomération rembourse le montant exact.

Pièces à fournir

  • Facture d'achat du récupérateur 
  • Attestation de domicile (facture électricité ou téléphone)
  • Un RIB

Vous pouvez également vous rendre à l'accueil du service de l’eau pour retirer un formulaire.

  • 4 av. du Commandant l'Herminier 44 600 Saint-Nazaire
  • Ouvert les lundis, mercredis et jeudis de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30. Les mardis et vendredis de 8h30 à 12h uniquement.

Télécharger le règlement de l'aide à l'achat d'un récupérateur d'eau

Un effort collectif pour préserver la ressource

Si l’eau est utilisée au quotidien pour toute sorte d’activités, elle n’a pas besoin d’être potable pour nombre d’entre elles  : arroser le jardin, laver sa voiture, nettoyer le sol… Un récupérateur d’eau de pluie permet d’économiser annuellement l’équivalent, en eau potable, de 2 à 3 fois son volume au minimum.

Le plan Eau du gouvernement fixe des objectifs en matière de sobriété : passer de 1 à 10% d’eau réutilisée d’ici 2027, et -10% d’eau prélevée d’ici 2030 (par rapport à 2019). C'est pour répondre à ces préoccupations, que Saint-Nazaire Agglomération propose cette nouvelle aide complémentaire à d'autres actions menées sur le territoire qui visent à économiser la ressource en eau..

Sécheresse : les restrictions

Pour faire face à un manque d’eau, les préfets peuvent être amenés à prendre des mesures exceptionnelles de limitation ou de suspension des usages de l'eau.

Il existe 4 niveaux de limitation, selon la sévérité de l’épisode de sécheresse : vigilance, alerte, alerte renforcée et crise.

>>> Voir les restrictions en vigueur sur le site de la préfecture de Loire-Atlantique

Niveau 1 : la vigilance

Le niveau vigilance sert à informer et inciter les particuliers et les professionnels : pas de restriction en vigueur mais une sensibilisation des particuliers, des entreprises, des collectivités et des agriculteurs sur les économies d’eau.
 

Niveau 2 : l’alerte

Les niveaux d’alerte et d’alerte renforcée exigent de réduire tous les prélèvements et interdisent les activités impactant les milieux aquatiques. Jusqu’à 50 % d’économie d’eau peuvent être exigés.

Quelques-unes des restrictions :

  • Arrosage des pelouse et massifs fleuris : interdit entre 11h et 18h
  • Arrosage des jardins potagers : interdit entre 11h et 18h
  • Arrosage des espaces verts : interdit, sauf plantations de moins d’un an
  • Remplissage et vidange de piscines privées (plus d’1m3) : interdit, sauf remise à niveau et premier remplissage
  • Lavage de voiture : interdit pour les particuliers, soumis à conditions pour les professionnels (utilisation d’un matériel haute pression ou d’un système de recyclage de l’eau)
  • Nettoyage des façades, toitures, trottoirs et autres surfaces imperméabilisées : interdit sauf si réalisé par une collectivité ou une entreprise de nettoyage professionnel
  • Irrigation par aspersion des cultures : interdit entre 11h et 18h
  • Irrigation des cultures par système d’irrigation localisée (goutte à goutte par exemple) : autorisé

Niveau 3 : l’alerte renforcée

Les niveaux d’alerte et d’alerte renforcée exigent de réduire tous les prélèvements et interdisent les activités impactant les milieux aquatiques. Jusqu’à 50 % d’économie d’eau peuvent être exigés.

Quelques-unes des restrictions :

  • Arrosage des pelouse et massifs fleuris : interdit
  • Arrosage des jardins potagers : interdit entre 9h et 20h
  • Arrosage des espaces verts : interdit, sauf plantations de moins d’un an
  • Remplissage et vidange de piscines privées (plus d’1 m3) : interdit, sauf remise à niveau et premier remplissage
  • Piscines ouvertes au public : vidange soumise à autorisation auprès de l’ARS
  • Lavage de voiture : interdit pour les particuliers, soumis à conditions pour les professionnels (utilisation d’un matériel haute pression ou d’un système de recyclage de l’eau)
  • Nettoyage des façades, toitures, trottoirs et autres surfaces imperméabilisées : interdit sauf si réalisé par une collectivité ou une entreprise de nettoyage professionnel
  • Irrigation par aspersion des cultures : interdit entre 9h et 20h
  • Irrigation des cultures par système d’irrigation localisée (goutte à goutte par exemple) : autorisé

Niveau 4 : la crise

Le niveau de crise déclenche des interdictions pour préserver les usages prioritaires : santé, sécurité civile, eau potable, salubrité.

Quelques-unes des restrictions :

  • Arrosage des pelouse et massifs fleuris : interdit
  • Arrosage des jardins potagers : interdit entre 9h et 20h
  • Arrosage des espaces verts : interdit
  • Remplissage et vidange de piscines privées (de plus d’1 m3) : interdit
  • Piscines ouvertes au public : renouvellement, remplissage et vidange soumis à autorisation auprès de l’ARS
  • Lavage de voiture : interdit pour les particuliers et pour les professionnels (sauf impératif sanitaire)
  • Nettoyage des façades, toitures, trottoirs et autres surfaces imperméabilisées : interdit sauf impératif sanitaire ou sécuritaire, et réalisé par une collectivité ou une entreprise de nettoyage professionnel
  • Irrigation par aspersion des cultures : interdit
  • Irrigation des cultures par système d’irrigation localisée (goutte à goutte par exemple) : interdit

Sécheresse en France

Une vidéo du ministère de la transition écolgique et de la cohésion des territoires.